Raconté par
Aïssa Maïga 
© Studio Harcourt

Originaire de Dakar, Aïssa Maïga fait son premier long métrage au cinéma aux côtés d'Yvan Attal et Richard Bohringer dans Saraka Bô.  Elle devient une actrice remarquée du cinéma français, et se fait vraiment connaître grâce à son rôle dans Les Poupées russes en 2004. En 2006, elle joue aussi dans Prête-moi ta main aux côtés d'Alain Chabat. Elle obtient une nomination dans la catégorie meilleur espoir féminin aux Césars 2007 pour son rôle dans le film Bamako. Désormais, figure majeur du cinéma français, on la retrouve dans L’Ecume des jours de Michel Gondry en 2017, elle est à l’affiche de Corniche Kennedy de Dominique Cabrera et dans Il a déjà tes yeux, de Lucien Jean-Baptiste début 2017. 

Sylvie Vartan

Née en 1944

Bulgarie

Sylvie Vartan est née le 15 août 1944 à Iskretz en Bulgarie. En 1952, la famille décide d'émigrer en France et s’installe dans un hôtel. Malgré la barrière de la langue, elle réussit son passage d'entrée en sixième. Son frère qui l’initie à la musique anglo-saxonne, jazz et surtout rock naissant, obtient un poste de directeur artistique chez RCA. Il recrute Sylvie Vartan pour donner la réplique en duo à Frankie Jordan. Le disque est un succès. Elle signe un contrat avec la maison de disques, et se lance dans une carrière personnelle. En 1961, elle sort son premier titre Quand le film est triste et fait son premier Olympia. Elle part en tournée et collabore avec Jean-Jacques Debout. Elle est une des chanteuses de la période yéyé les plus appréciées. 

 

Son idylle avec Johnny Hallyday a commencé et, peu de temps après, le couple s'envole pour les États-Unis où elle enregistre son tube : La plus belle pour aller danser. On la remarque également au cinéma puis elle enregistre à New York en anglais A gift wrapped from Paris. En 1965, elle se marie avec Johnny Hallyday, c’est un véritable événement médiatique. Elle accumule les succès, en Espagne, en Amérique Latine, avec Johnny Hallyday à L’Olympia de Paris, et travaille la scénographie de ses tours de chants pour en faire des shows spectaculaires. Après un grave accident de voiture, elle remonte sur scène, chante Comme un garçon et, en 1971, part en tournée en Afrique, en France, au Japon puis à Los Angeles où elle travaille son show à l'américaine qu’elle présente ensuite à L’Olympia. En 1973, J'ai un problème devient disque d'or et fait l'objet de versions en différentes langues. Ses apparitions mobilisent un large public et ses shows télé passent dans de nombreux pays. En 1975, au Palais des Congrès à Paris, le spectacle est un triomphe et, deux ans après, elle récidive sur la même scène avec un nouveau titre phare : Qu'est-ce qui fait pleurer les blondes ? 

 

En octobre 1990, Sylvie Vartan retrouve la Bulgarie et donne un concert à Sofia. Elle est consacrée au cinéma en 1993 avec L'Ange noir de Jean-Claude Brisseau et rejoint Johnny Hallyday au Parc des Princes pour fêter les 50 ans du chanteur. En 1996, son album Toutes les femmes ont un secret rassemble les collaborations de Richard Cocciante, Jean-Louis Murat ou Yves Simon. En 1998, Sensible sort en octobre et un mois plus tard elle reçoit la Légion d'honneur à l'Élysée. Pour ses 60 ans, Sylvie Vartan sort un livre autobiographique, Entre ombre et lumière et un nouvel album intitulé Sylvie. Infatigable, elle continue à sortir des disques et à se produire partout dans le monde et, plus récemment, en 2016, elle publie un nouveau livre intitulé Maman. 

© 2017 © Achac - Bonne Pioche | Design : www.graphipro.com