Raconté par
Abd Al Malik  
© Roger-Viollet

Né en 1975 à Paris, il passe son enfance à Brazzaville puis à Strasbourg. Après des études de philosophie et de lettres classiques, il fonde avec son frère aîné le groupe de rap NAP. Ils sortiront trois albums entre 1996 et 2000. Il entame ensuite une carrière solo, saluée par le public et la critique. Il remporte à trois reprises les victoires de la musique, notamment pour ses albums Gibraltar (2006) et Dante (2008). Il a aussi publié quatre livres, parmi lesquels, L’Islam au secours de la République en 2013 et Place de la République en 2016. Il sort son cinquième album Scarifications en 2015.

Pablo Picasso

1881-1973

Espagne 

Pablo Ruiz Picasso est né à Malaga en Espagne le 25 octobre 1881. Son père est conservateur de musée puis professeur de peinture à l’école des Arts et Métiers. Ce dernier le poussera à composer ses premiers tableaux comme Le Petit Picador jaune (1889) à l’âge de 8 ans. Six ans plus tard, il peint sa première grande toile académique La Première Communion. Il part ensuite à l’école des Beaux-Arts de Barcelone et produit notamment Science et charité (1896). Alors que sa toile Les Derniers Moments représente l’Espagne à l’Exposition universelle de 1900 à Paris, il se rend dans la capitale où il s’inspire de l’atmosphère du Moulin de la Galette. À la période bleue succède la période rose pendant deux ans. Ces tableaux dominés par le rouge abordent la joie, la mélancolie et l’amour comme dans Les Trois Hollandaises (1905). Il fait alors la connaissance de Guillaume Apollinaire, Amedeo Modigliani ou encore Fernande Olivier. Cette dernière le conduit au village de Gósol où Pablo Picasso conçoit son célèbre tableau Les Demoiselles d’Avignon ; il s’inspire d’une carte postale du Sénégal, où sont représentées des femmes wolof, achetée lors d’une Exposition coloniale en 1906. Cette toile est considérée comme le tableau fondateur du cubisme. 

 

Avec Georges Braque, il lance le mouvement cubiste. De cette période, on peut aussi évoquer ses collages et assemblages comme Nature morte à la chaise cannée (1912) ou encore Guitare(s) (1912). Pendant la Première Guerre mondiale, il rencontre Serge de Diaghilev et entre dans sa période des ballets russes. L’année 1925 marque une rupture dans sa production. Influencé par les peintres surréalistes, ses tableaux se font plus violents : Femmes dans un fauteuil (1926) ou Baigneuse assise (1930). 

 

En 1936, la Guerre civile espagnole éclate, alors qu’il est nommé directeur du musée du Prado à Madrid. Le 26 avril 1937, des bombardements opérés par des avions nazis à la demande du général Franco à Guernica sont effectués. Picasso, horrifié par ces actions, se lance dans la production d’une de ses œuvres majeures, Guernica. Il y exprime toute sa colère et dénonce l’horreur de la guerre. Cette toile fut exposée à l’Exposition internationale à Paris en 1937. Grand partisan de la paix, il peint, après la guerre, la célèbre Colombe de la paix (1949) à l’occasion de son adhésion au Conseil mondial de la paix. Une grande rétrospective au Grand Palais et au Petit Palais est proposée en 1966 à Paris. Lors de ses dernières années, il s’installe près de la montagne Saint-Victoire où il disparaît le 8 avril 1973. 

 

En savoir plus

© 2017 © Achac - Bonne Pioche | Design : www.graphipro.com