Show More
© Alain Liennard / Ina
Michel Colucci

1944-1986

Italie

Michel Colucci est né le 28 octobre 1944, à Paris, d’un père originaire du nord de l'Italie. Après des courtes études et plusieurs apprentissages, il chante dans les cabarets et se fait appeler Coluche. Puis il apprend la comédie au Café de la Gare, en 1970, sous la direction de Romain Bouteille en compagnie de Miou-Miou et de Patrick Dewaere. Claude Berri lui propose un premier rôle dans Le Pistonné. Il enchaîne les apparitions dans des films, des téléfilms ou des publicités. Il fonde la troupe Le Vrai Chic Parisien, puis fait cavalier seul. 

 

En 1974, il monte son premier one-man show, Mes adieux au music-hall, où on le découvre en salopette. Un personnage est né. Adulé des Français, il se lance dans une tournée. Ses spectacles se jouent à guichets fermés. Il passe souvent à la télévision, additionne les films et sort Le Schmilblick (plus d'un million de 45 tours vendus). Dans ce sketch, Coluche parodie le jeu télévisé, avec la participation de Martin Lamotte (voix) pour Guy Lux et Christine Dejoux figurant Simone Garnier. Coluche interprète plusieurs candidats qui forment une succession de personnages pittoresques dont l'incontournable « Papy Mougeot ». En 1977, il réalise le film Vous n'aurez pas l'Alsace et la Lorraine, dans lequel il campe le rôle principal du roi Gros Pif. L’année suivante, il anime l’émission On n'est pas là pour se faire engueuler sur Europe 1. Il rejoint à nouveau Claude Zidi, entouré de Gérard Depardieu et de Dominique Lavanant dans Inspecteur La Bavure, où il tient le premier rôle. 

 

Fin octobre 1980, il annonce sa future candidature « bleu, blanc, merde » aux élections présidentielles ; soutenu par le journal Hara-kiri, il défraye la chronique et la classe politique s’inquiète. Les portes des médias se ferment devant lui et il finit par se retirer de la course. Il enchaîne les tournages, jusqu’à l’émouvant Tchao Pantin, qui lui vaut le césar du meilleur acteur en 1984. Engagé contre la discrimination, il soutient SOS-Racisme. Son mariage avec Thierry Le Luron « pour le meilleur et pour le rire » fait la une, juste avant sa période Canal+ et son émission Coluche-1-Faux. Contre la précarité, il lance l'idée des Restaurants du Cœur et récolte des millions de francs pour l'association. En juin 1986, il meurt prématurément dans un accident de moto, la France est en deuil.

 

  • Bouyxou Jean-Pierre, Coluche. Putain de mec !, Éditions du Chêne, 2016.

  • Caunes (de) Antoine, Coluche, l'histoire d'un mec, Cipango Productions audiovisuelles, 2008.

  • www.ina.fr

  • www.ina.fr

  • www.ina.fr

  • www.ina.fr

© 2017 © Achac - Bonne Pioche | Design : www.graphipro.com