Show More
© Studio Harcourt
Édith Piaf

1915-1963

Maroc & Italie

Édith Giovanna Gassion, dite « Édith Piaf », voit le jour à Paris, le 19 décembre 1915. Ses parents sont tous les deux artistes. De cette famille et d’une mère aux origines italo-marocaines, Édith Piaf est imprégnée par le sirop de la rue et le goût de l’ailleurs,. En 1930, Édith quitte son père et chante dans la rue, les casernes et les bars à putes avec Simone Berteaut, dite « Momone ». À l’automne 1935, Louis Leplée la rencontre et l’engage dans son cabaret. Elle devient alors la « môme Piaf ». En 1936, Jacques Canetti la prend sous son aile et enregistre son premier album Les mômes de la cloche. Remarquée par Raymond Asso et Marguerite Monnot, elle se transforme, avec leur aide, en chanteuse professionnelle de music-hall. Elle décroche alors, en 1936, la scène de l’Alhambra puis un an plus tard, elle retourne à Bobino.

 

Sous l’occupation allemande, elle poursuit sa carrière en se rendant notamment à Berlin en 1943 et au printemps 1944, se produit au Moulin Rouge où Yves Montand fait sa première partie. À la Libération, elle propose plusieurs récitals au cabaret Le Club des Cinq et écrit son célèbre titre La Vie en rose qu’elle enregistre seulement en 1946. Elle rencontre aussi Les Compagnons de la chanson et enregistre avec eux Les Trois Cloches de Jean Villard. Puis les tournées en Europe du Nord se multiplient et se poursuivent à New York où la grande histoire d’amour avec Marcel Cerdan commence. Elle compose, en 1948, L’Hymne à l’amour qu’elle chantera après le crash de l’avion de Marcel Cerdan, survenu le 28 octobre 1949. 

 

Charles Aznavour devient son homme à tout faire et il lui écrit plusieurs chansons comme Plus bleu que tes yeux et Jezebel. Malgré ses problèmes de santé et d’addictions, elle continue sa carrière et enregistre Milord en 1959, titre récompensé pendant l’émission de télévision TW Award. Mais, épuisée, elle s’effondre sur scène durant sa tournée à New York. En 1961, elle donne à L’Olympia de Paris, menacé de disparaître, une série de concerts qui restent à jamais les plus émouvants de sa carrière. Elle y interprète notamment Non, je ne regrette rien. Deux ans plus tard, elle enregistre L’Homme de Berlin qui sera sa dernière chanson. Édith Piaf disparaît le 10 octobre 1963. Elle repose aujourd’hui au cimetière du Père-Lachaise aux cotés de son père, de son second mari et sa fille Marcelle. 

 

© 2017 © Achac - Bonne Pioche | Design : www.graphipro.com