Bibliographie

Amiel Carole, Montand par Montand : confidences et entretiens présentés, Nouveau Monde éditions, 2016.

Recueil inédit de quarante confidences, entretiens et déclarations, Montand par Montand raconte cinquante ans d’une incroyable carrière, depuis ses premiers pas sur scène à Marseille jusqu’à son ultime rôle et ses derniers combats. Le lecteur (re)découvrira la poésie, la verve unique, la lucidité et la sincérité de ce génie du music-hall devenu monstre sacré du cinéma, cet artiste hors norme qui fut aussi un insatiable militant de la liberté.

Aujard Richard, Suprême NTM : on est toujours là, Ipanema, 2009.

Le photographe Richard Aujard a suivi le plus grand groupe de rap français pendant toute la durée de sa tournée. Des transferts en train jusqu’à l’intimité des loges des salles de concerts, il a été autorisé à shooter Joey Starr et Kool Shen dans l’ambiance singulière d’un énorme show.

Barlet Olivier, « Des cinéastes habités par l'Afrique », in Hommes et Migrations, n°1239, 2002.

Pour le numéro Africains, citoyens d'ici et de là-bas, Olivier Barlet revient sur une relation riche et complexe entre le cinéma français et l'Afrique, portée par les cinéastes d'ascendance africaine.

Béart Guy, Le Grand chambardement, Le Cherche Midi, 2013.

Le Grand Chambardement réunit l'intégralité des chansons et poèmes de Guy Béart : 348 textes, dont 66 inédits. 

Bessières Vincent, Dregni Michael, Django Reinhardt. Le swing de Paris, Textuel, 2012.

Documents d’époque et photographies inédites à l’appui, ce livre retrace le destin légendaire de l’un des guitaristes les plus influents de l’histoire du jazz : ses débuts dans les bals musettes, l’incroyable virtuosité qu’il acquiert après l’incendie de sa roulotte, sa découverte du jazz et du swing, son entente parfaite avec Stéphane Grappelli, ses collaborations avec des musiciens de renommée internationale. 

Blanchard Pascal, Chalaye Sylvie, Deroo Eric, Dominic Thomas Dominic, Timera Mahamet (dirs), préface de Mabanckou Alain, La France Noire. Trois siècles de présences des Afriques, des Caraïbes, de l’Océan Indien & d’Océanie, La Découverte, 2011.

Ce beau livre relié à forte dimension esthétique et graphique, se veut une référence au carrefour de la culture, de l’histoire et des mémoires croisées à travers plus de sept cents documents, la plupart inédits, issus de plus de cent cinquante fonds d’archives. Ce livre est une référence unique sur trois siècles de présence des Noirs en France, et notamment des artistes issus des quatre coins du monde : trois siècles d’une histoire culturelle, artistique intense et méconnue. 

 

Blanchard Pascal, Yahi Naïma, Gastaut Yvan, Bancel Nicolas (dirs), La France Arabo-orientale, Treize siècles de présences du Maghreb, de la Turquie, d’Égypte, du Moyen-Orient & du Proche-Orient, La Découverte, 2013.

La France arabo-orientale est une longue histoire, qui commence au VIIIe siècle au moment des conquêtes arabes et traverse treize siècles d’histoire de France, avec les présences de populations maghrébines, proche-orientales et ottomanes dans l’Hexagone. Celles-ci ont contribué à bâtir l’histoire culturelle, artistique de ce pays, de l’empire carolingien de Charlemagne à la République actuelle. 

 

Blanchard Pascal, Deroo Eric, Manceron Gilles, Le Paris noir (1878-1998), Hazan, 2001

Depuis les débuts de la photographie, Paris a le double visage d’un monde noir issu des fantasmes de l’Occident et d’une réalité quotidienne souvent bien différente. Des figurants de l’Exposition coloniale aux tirailleurs sénégalais, de l’art nègre au jazz, de Joséphine Baker à Sidney Bechet, des premiers dieux du stade aux mouvements nègres, du président Senghor au rappeur MC Solaar, des étudiants africains aux premiers travailleurs immigrés, des sans-papiers aux champions du monde, Paris est devenu progressivement la capitale mondiale de la liberté noire.

 

Blanchard Pascal, Deroo Eric, El Yazami Driss, Fournié Pierre, Manceron Gilles, Le Paris arabe. Deux siècles de présence des Orientaux et des maghrébins, La Découverte, 2003.

Paris est, depuis deux siècles, une capitale arabe. Carrefour des cultures, des musiques d’Orient et du Maghreb et première ville d’immigration des populations venues d’Afrique du Nord, elle est aussi un espace privilégié pour les opposants, les diplomates ou les tractations secrètes… Paris est depuis toujours au cœur d’une relation paradoxale de la France avec le monde arabo-musulman et les acteurs culturels. 

 

Blanchard Pascal, Deroo Eric (dirs), Le Paris Asie. 150 ans de présence asiatique dans la capitale, La Découverte, 2004.

Au-delà des clichés et des fantasmes, la présence dans Paris de ceux que l’on désigne comme « Asiatique » est multiple. Cet album est le récit en images, jusqu’alors largement ignorée, du Paris Asie et des artistes présents dans la capitale. À travers les centaines d’images exceptionnelles retenues, on a le sentiment que Paris a été, et reste, l’étape essentielle d’une longue marche commencée au milieu du XIXe siècle…

Bonini Emmanuel, Joséphine Baker : cent images pour une légende, Éditions de La Lauze,  2006.

Un éloge à cette grande danseuse, chanteuse et figure de la scène internationale d'origine américaine qui a passé une grande partie de sa vie en France. La vie et le parcours exceptionnel d'une grande diva.

 

Bonnote Stéphane, Louis de Funès : jusqu'au bout du rire, Michel Lafon,  2003.

À travers cette biographie impressionniste, enrichie de témoignages inédits et d'une fine analyse du processus du rire, ce livre rend hommage à une légende du théâtre et du cinéma. Il  retrace l'itinéraire de ce fils d'émigrés espagnols qui fit la joie du public pendant plus d'un quart de siècle.

 

Bocquet José-Louis (scénario), Catel (dessin), Joséphine Baker, Castermann Bande Dessinée, 2016.

Joséphine Baker a 20 ans quand elle débarque à Paris en 1925. En une seule nuit, la petite danseuse américaine devient l'idole des Années Folles. Dans le parfum de liberté des années 1930, Joséphine s'impose comme la première star noire à l'échelle mondiale. Après la guerre et son engagement dans le camp de la résistance française, Joséphine décide de se vouer à la lutte contre la ségrégation raciale. 

 

Bocquet José-Louis, Pierre-Rodolphe Louis, Rap ta France, Flammarion, 1998.

Résultat d'une longue enquête menée pendant deux ans auprès des principaux acteurs de la scène rap française. Plus de soixante témoins s'expriment parmi lesquels MC Solar, Alliance Ethnik, NTM ou IAM autour de l’émergence de ce phénomène générationnelle. 

Bosséno Christian, « Cinémas de l'émigration », CinémAction, n°24, L'Harmattan, 1983.

Voici plusieurs années que la France découvre, non sans retard, qu'elle est devenue une nation multiraciale, tout comme d'autres pays en Europe de l'Ouest (Angleterre, Allemagne, etc.) et ailleurs. Mais comme eux, elle rechigne à tirer toutes les conclusions de cette situation nouvelle et délicate.

 

Boyer Bernard, Les légendes du cinéma français : Lino Ventura, Éditions Autres Temps, 2010.

Une biographie de Lino Ventura, avec un  album photographie retraçant sa carrière cinématographique et ses films mythiques, notamment Le Gorille vous salue bien (1958), Les Tontons flingueurs (1963), L'Armée des ombres (1969), L'Emmerdeur (1973), Garde à vue (1981). 

 

Brierre Jean-Dominique, Le jazz français, de 1900 à nos jours, Hors Collection, 2000.

De l'arrivée du jazz lors de la guerre de 1914-1918 à sa popularisation dans les années 20-30 par Joséphine Baker ou Django Reinhardt jusqu'au jazz contemporain, l'ouvrage aborde toutes les périodes. En outre, le livre propose des portraits des figures du jazz français, de Michel Petrucciani à Stéphane Grapelli en passant par Martial Solal, Michel Portal, Eddy Louiss ou André Hodeir. 

 

Brierre Jean-Dominique, Fantoni Matthieu, Johnny Hallyday : Histoire d'une vie, Fayard / Chorus, 2009.

Paru initialement en 1990, ce livre est considéré comme l'un des ouvrages de référence sur le chanteur français et belge le plus populaire depuis près de cinq décennies. À travers les moments clés de sa carrière et les générations artistiques qu’il traverse. 

 

Brillié Michel, Gauffre Christian, L'aventure Salut les copains, Éditions du Layeur, 2009.

À l'occasion de l'anniversaire de Salut les copains, ce livre a retenu les moments les plus forts qui ont jalonné le parcours de l'émission et du magazine pendant toutes ces années. Une sélection des principaux sujets, avec les couvertures et les sommaires de chaque numéro, ainsi que le  « Dictionnaire des copains », restituent le climat de cette période des années 60.

 

Bouyxou Jean-Pierre, Coluche. Putain de mec ! Éditions du Chêne, 2016.

Une biographie en images de Coluche, l’humoriste, le comédien et l’homme au grand cœur mais aussi l’homme avec ses failles, le provocateur et l’agitateur qui secoua la France et le monde politique français. Trente ans après, ce livre éclaire la force du mythe et du personnage.

Butor Michel, L'atelier de Man Ray, photographies de Maxime Godard, Bernard Dumerchez, 2005.

De retour des États-Unis, Man Ray s'installe en mai 1951 dans l'atelier du 2bis rue Férou à Paris. Dans ce livre, les textes de Michel Butor recréent poétiquement l’atmosphère de l’atelier de HYPERLINK "http://phlit.org/items/show/2651"Man Ray à partir des photographies de Maxime Godard.

© 2017 © Achac - Bonne Pioche | Design : www.graphipro.com

Lino-Ventura.jpg